Darwinia https://darwinia.com Tue, 29 Oct 2019 19:49:08 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.5.1 https://darwinia.com/wp-content/uploads/2019/01/cropped-Logo-carré-32x32.png Darwinia https://darwinia.com 32 32 3 axes contre le stress pro https://darwinia.com/stress/3-axes-contre-le-stress-pro https://darwinia.com/stress/3-axes-contre-le-stress-pro#respond Tue, 29 Oct 2019 19:38:40 +0000 https://darwinia.com/?p=25382

Le stress au travail est un sujet très vaste et dur à définir : il y a énormément de raisons possibles et différentes pour être misérable au travail.

Les causes sont différentes pour chacun : clients exécrables, manager tyrannique, collègues faux cul, charge pure de travail trop importante, sensation d’être déclassé, angoisses, dépression, burn out

Personne n’a de problématique identique et pourtant tout le monde ressent qu’il y a un “problème de stress dans nos sociétés“.

Quelques pistes reviennent quand même dans la majorité des cas.

1 – Se blinder sur les beaux discours et les manipulations émotionnelles.

Peu importe finalement de savoir qui a raison ou pas dans un conflit en entreprise – vous devez apprendre à être sceptique et à vous défendre à l’oral.

Il faut lire sur le sujet, se renseigner sur les méthodes de management moderne, sur les ressorts émotionnels, sur comment orienter une discussion. Faire cet effort, c’est se redonner une capacité à agir sur son environnement, à regagner un peu de pouvoir d’Action sur notre entourage.

2 – Casser tous les problèmes en petites briques “gérables”.

Si vous vous sentez dépassé, en perte de prise avec la réalité, submergé par le travail : faites une liste des problèmes, des solutions, cassez les soucis en morceaux aussi petits que possible.

Le fait de rendre “petit” un problème le rend gérable, on regagne en capacité d’action réelle sur le réel. C’est l’accumulation de petits changements qui permet d’aller mieux, de sortir de la zone rouge.

3 – Devenir meilleur dans son métier / réfléchir / automatiser.

Dans le stress, il y a souvent une composante de charge de travail. Parfois aussi on ne se sent pas capable de produire un travail de qualité suffisante pour se faire remarquer.

Là aussi, c’est un angle qui mérite de se poser, lire et réfléchir.

Au lieu de travailler tête baissée et répéter une tâche – posez-vous 5 minutes et réfléchissez : Est-ce la meilleure façon de faire ? Comment puis-je faire mieux en perdant moins de temps ? Qu’est qui se répète sans arrêt dans ce travail et est-ce que je pourrais automatiser ? Est-il possible de faire un modèle à copier-coller ?

Même en relationnel : est-ce que j’ai remarqué des phrases qui “marchent” bien ? Pourquoi ? Est-ce que je ne pourrais pas les noter et me faire un livret personnel ?

Dans tous les métiers, il y a moyen de devenir meilleur, plus efficace, plus rapide, et d’absorber mieux la charge de travail tout en produisant un travail de qualité supérieure.

Le sujet est vaste. Si vous souhaitez avoir les bases de départs pour vivre une vie pro moins stressée, jetez donc un œil à notre formation “Stress Défense” – où on rentre en profondeur sur les différents aspects et solutions.

]]>
https://darwinia.com/stress/3-axes-contre-le-stress-pro/feed 0
Comment vos enfants peuvent vous aider à vendre https://darwinia.com/marketing/comment-vos-enfants-peuvent-vous-aider-a-vendre https://darwinia.com/marketing/comment-vos-enfants-peuvent-vous-aider-a-vendre#respond Sun, 17 Aug 2014 21:47:24 +0000 http://askforaction.com/?p=213 Vous voulez plus de conversions ? Demandez à vos enfants !

Vous avez déjà du expliquer quelque chose à un enfant ? Et bien vous savez que c’est pas toujours facile.

Il y a X raisons pour que les enfants aient des difficultés à comprendre :

  1. Ils sont impatients/pressés : ça tombe bien, les visiteurs de votre site Internet aussi
  2. Ils ne sont pas forcément dans le même état d’esprit que vous : même chose pour vos visiteurs
  3. Ils ne sont pas intéressés si ça ne leur apporte pas quelque chose : c’est fou ! Tout comme vos visiteurs !

Cela fait 3 excellentes raisons pour qu’un enfant ne comprenne pas facilement ce que vous essayez de lui expliquer. Mais heureusement, vous allez pouvoir l’utiliser à votre avantage.

Notez bien qu’en cas de pénurie d’enfant, une grand mère ou un gros noob peuvent aussi fonctionner (Mais ils coûtent plus cher à sousdoyer)

Les enfants, ça comprend difficilement. Et c’est tant mieux

J’ai toujours été persuadé que si l’on n’arrive pas à expliquer son idée à un enfant, c’est qu’il faut retravailler l’idée.

Les internautes de maintenant sont pressés. Ils sont également bombardés de messages publicitaires à longueur de temps (qui a dit “banner blindness” ?).

Dans cette situation, il est de plus en plus compliqué de les convaincre de faire quelque chose, à moins d’y mettre les formes.

C’est pour cela que j’utilise un parallèle avec les enfants. Souvent, convaincre un enfant nécessite seulement de se mettre de son point de vue et de lui montrer ce qu’il y gagne :

  • L’enfant ne veut pas mettre ses lunettes : on lui laisse choisir le modèle avec son super-héros préféré, et on le flatte (“Wahhh, elles te vont super bien ces lunettes, tu as vraiment l’air d’un grand”). Il comprend alors qu’il est plus attirant avec
  • L’enfant ne veut pas manger l’aliment qu’on lui présente : on se met de son point de vue et on improvise (“tu feras des super prout si tu mange tes flageolets”, “mon père quand il mangeait des betteraves il faisait pipi rouge, ça le faisait rigoler”, “Tu sais, c’est comme que Hulk il est aussi grand et fort, en mangeant plein de brocolis. Pourquoi tu crois qu’il est tout vert ?”)
  • L’enfant ne veut pas faire quelque chose : disons qu’il refuse par exemple d’être pris en photo avec la famille. Maman peut lui dire que ça lui ferait vraiment plaisir, et que comme ça grâce à la photo, elle pourrait penser encore plus fort à lui, l’être qu’elle aime plus que tout. Il se sent alors mis en valeur

Note personnelle : en business comme avec un enfant, on ne peut pas faire comprendre son idée à chaque fois. C’est comme ça, la conversion à 100% n’existe pas.

Bien entendu, dans ce parallèle, je ne parle pas de décrire le fonctionnement d’une fusée nucléaire à un CP. A chaque âge l’enfant peut comprendre un certain nombre de choses, et c’est pareil chez les prospects.

Suivant son avancée dans le processus d’achat, il faudra adapter votre discours commercial. Quelqu’un qui vient par exemple de découvrir qu’il a le diabète n’a pas besoin de lire un comparatif des meilleurs stylos de tests sanguin. En revanche, il sera intéressé par un ebook intitulé “Comment vivre avec le diabète au quotidien, sans changer toutes ses habitudes“.

Les enfants n’ont pas les mêmes références que nous. Ils sont “vierges” de toute influence liée au travail, à la pression sociale… C’est génial, car on est obligés d’être clairs pour qu’ils comprennent. Pas de raccourcis possible, on va à l’essentiel.

Les ingénieurs ne parlent pas forcément comme des ingénieurs

C’est l’erreur la plus commune. Supposer qu’on doit utiliser du jargon technique ou des phrases compliquées pour vendre à des ingénieurs (par exemple).

Bien sûr, les ingénieurs ont les capacités pour comprendre des idées complexes, mais leur cerveau est humain. Et les humains adorent les idées simples.

Vous devez prendre en compte que les gens pressés n’utilisent pas leur cerveau de la même manière que lorsqu”ils sont détendus.

Fermez les yeux, et représentez vous cette situation : Il est 12h10, et il vous reste 50 minutes sur votre pause déjeuner. Vous naviguez sur votre smartphone depuis la salle de pause ou un fast-food tout en essayant de pas vous tâcher. Il y a un bruit constant autour de vous, et du mouvement qui vous rend difficile de vous concentrer.

Vous cherchez des renseignements sur différentes voitures – l’actuelle va bientôt vous lâcher, vous le sentez.

8 modèles similaires en prix et en look s’offrent à vous. Les images repérées sur google ne vous permettent pas de les différencier. Après avoir fait une recherche sur Google tout en prenant une autre bouchée, vous arrivez sur le site d’un des modèles.

Qu’est ce qui vous parle le plus, en 2 secondes ?

  • Moteur innovant eco-6 de 5400 RPM à compression de 1:62
  • Disposez de plus de puissance tout en contrôlant votre consommation grâce au nouveau moteur eco-6 (5400 RPM avec une compression de 1:62)

Le constat est simple.

Dans le 1er cas, on ne fait que déblatérer un enchaînement de 3 termes techniques. Certes, ils peuvent être compris, mais pas sans un effort supplémentaire du cerveau. Et dans cette situation, cet effort est un luxe.

Réfléchissez. Pouvez vous me dire la dernière fois que vous avez pu vraiment faire quelque chose tranquillement ? Sans vous presser, sans avoir les enfants qui vous courent autour, sans vous dire que dans 5 minutes vous devrez partir pour ne pas rater le bus ?

Dans le 2ème cas, n’importe qui peut comprendre l’avantage offert par le moteur, et être en plus rassuré par les données techniques s’il est à même de les comprendre. Tout est parfaitement présenté pour que le cerveau, même sans effort, puisse comprendre (et surtout emmagasiner !) l’information.

Pensez dès maintenant à cette notion d’effort quand vous travaillez sur vos offres. Pourquoi la vidéo a-t-elle autant le vent en poupe ? Car elle permet à celui qui la visionne de se mettre en tant que spectateur, et “d’avaler” l’information plutôt que de devoir faire un effort pour la lire.

Keep it simple

Si vous devez mettre en avant une donnée technique, allez y. Mais simplifiez tout ce que vous pouvez, car c’est ça qui vous donnera le maximum de chances de vendre.

On dit souvent que lorsque les gens achètent une perceuse, ils achètent en réalité un trou.

Lorsque Black & Dekker vend une nouvelle perceuse, ils mettent bien sûr en avant la prouesse technique. +300% de vitesse de perçage. Ca parle à certaines personnes, mais la plupart des gens ne sont pas atteints.

C’est pour cela qu’ils simplifient au maximum leur idée, et qu’ils indiquent également quelque chose du style : “3x plus facile de faire un trou” ou “Un trou en 3x moins de temps”.

C’est cette simplicité dans l’information qui fait que les gens sont attirés et retiennent votre offre.

Voici ce que vous devez faire dès aujourd’hui

Posez votre idée sur le papier. Demandez vous comment vous pouvez la simplifier. Ré-écrivez là.

Redemandez vous encore comment vous pouvez la simplifier. Demandez vous à chaque fois : “Pourquoi” ? Allez jusqu’au bout de votre réflexion. Faites vous violence

Et continuez jusqu’à ce que vous ne puissiez plus simplifier.

Gardez bien en tête que la seule chose dont vous devez parler, c’est le bénéfice client. Le reste, on s’en tape, c’est souvent pour votre ego.

Réutilisez cette idée simplifiée dans des situations où vous pouvez marquer des points :

  • salons
  • apéritifs
  • rencontres
  • ascenceurs

Vous avez sûrement déjà du entendre parler du “speech de l’ascenceur” ? Présenter votre business en 30 secondes, à quelqu’un qui n’a jamais entendu parler de vous. Et bien si vous voulez réussir, vous allez devoir simplifier au maximum votre speech.

Prenons un exemple concret : “Je suis un référenceur du Canada, qui propose du linkbuilding, de l’analyse technique et du conseil sémantique. J’aide aussi bien les petites entreprises que les moyennes à avoir des résultats SEO.” VS “J’aide les PME francophones en offrant des solutions complètes en référencement, pour augmenter leur trafic.”

Il n’y a vraiment pas photo.

Je vous invite donc dès aujourd’hui à commencer à repenser votre copywriting, et ce peu importe à qui vous vous adressez.

]]>
https://darwinia.com/marketing/comment-vos-enfants-peuvent-vous-aider-a-vendre/feed 0